A- A A+

Michel Devroux, même retraité (!), continue à veiller sur notre santé. Il nous transmets quelques recommandations pour lutter contre le moustique tigre.

Le moustique tigre, Aedes Albopictus, a été clairement identifié dans l’impasse de l’enclos et bien sûr partout dans Saze.

Il sera actif tout l'été et même jusqu'à la fin de l'automne. J’ai moi-même été piqué ces jours-ci à plusieurs reprises et j’en ai tué en moyenne 1 par jour depuis début juillet 2017. Il pique de jour comme de nuit.

N'espérez pas l'entendre rugir... Il est à peine visible, tout petit, plus petit qu'une pièce de 1 centime, presque tout noir, et reconnaissable à ses points blancs aux jointures des pattes et aussi sur le corps (pour l’identifier il faut une bonne loupe). Il est indolore quand il "pique" car il ne pique pas. .. Il se contente de boire notre sang et ne parle pas le cubain même si on a bu un mojito.

Il est vif et méfiant : avant que vous ayez eu le temps de taper dessus il se sera envolé.

Là où il est dangereux c'est quand il pique un humain revenant d'une zone tropicale, et que cet humain est lui-même contaminé par le chikungunya ou la dengue ou le Zika.

Cette sale bestiole aime tellement le sang humain qu’elle va ensuite piquer d’autres humains et leur transmettre ces maladies.

Les 2 premières maladies sont généralement peu graves mais souvent TRÈS douloureuses et il n'y a pas de traitement spécifique. Grosso Modo : paracétamol, éventuellement anti-inflammatoires et patience. Malheureusement quelques décès font que ces maladies ne sont parfois plus anodines du tout.

Quant au Zika, il peut provoquer des anomalies aux fœtus pendant la grossesse.

Comme ces maladies ont un certain temps d'incubation on peut se sentir "en bonne santé " au retour d'une zone infestée et ne découvrir la maladie que plusieurs jours après le retour. Le problème à ce moment là ?  Et bien c'est les voisins... n'ayant pas profité des folles nuits sous les tropiques, vos voisins peuvent se retrouver avec une de ces maladies et faire de graves complications parce que ce sont des personnes âgées ou vulnérables ou des nourrissons.

Que faire? 

1 - empêchez le moustique tigre de se reproduire. Un peu d'eau dans une soucoupe sous un pot de fleur est une véritable maternité que vous lui fournissez. Tout récipient, arrosoir, cuvette, vieux pneu exposé à la pluie, et même une capsule posée par terre, représente une aubaine pour le moustique tigre s’il y a un peu d’eau dedans.

2 - évitez de vous faire piquer . Utilisez des répulsifs en vente dans toutes les bonnes pharmacies. L’OMS conseille « Insect Écran » ou « 5 sur 5 » pour leur efficacité. Notez que la citronnelle est nettement moins efficace voire pas du tout.

3 - pour ceux qui rentrent d'une zone infestée et encore plus pour ceux qui sont et se savent malades, utilisez une moustiquaire pour ne pas contaminer un moustique tigre et donc indirectement contaminer un de vos chers voisins.

4 - le moustique tigre est inapte au marathon : Il ne dépasse pas 200 m dans toute sa vie. Donc s’il y en a chez vous, c’est qu’il est né dans VOTRE jardin, ou dans celui de VOS voisins…

Une épidémie ça se fait (ou se défait) à plusieurs.  Pour ces maladies il n'y a pas de vaccins mais il y a des mesures à prendre, mesures qui ne sont ni difficiles, ni coûteuses.  Il faut juste faire des efforts pour nous protéger mutuellement. 

Merci de m'avoir lu et surtout merci d'en prendre compte, il y va de votre santé et de celle de votre entourage.

Docteur Michel Devroux, médecin retraité

 

+

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de Saze

Place de la mairie
30650 SAZE

04 90 26 99 66

Envoyez-nous un e-mail